2007

 

. LA NUIT DES ROIS
. LE DÉSIR SINGULIER
. CE SERAIT UN SAMEDI SOIR AU COMMENCEMENT DE JUIN
. C’EST UNE FILLE OU UN GARÇON ?
. CABARET

 

 

 

LA NUIT DES ROIS
La Traversée / estrarre
d’après Shakespeare – mise en scène Julien Kosellek et Cédric Orain – avec Stéphane Auvray-Nauroy le clown / Nicolas Grandi Fabien / Laure Espinat Olivia / Julien Kosellek Sir Toby Grasdurot / Courtney Kraus Maria / Céline Milliat-Baumgartner Viola / Cédric Orain Orsino / David Palatino le prêtre / Christophe Sauger Malvolio / Sébastien Siroux Sébastien/ Eram Sobhani Sir Andrew Facedefièvre / Julien Varin Antonio – scénographie / lumière Julien Kosellek
« La Nuits des rois » est une vaste fête permissive dans laquelle se perdent les personnages, se laissant prendre au jeu du théâtre qu’ils ont eux même instauré. Joyeusement et cruellement, cette machine à théâtre renverse toutes valeurs, politiques et morales bien sûr, intimes surtout.

LE DÉSIR SINGULIER
conçu et interprété par Stéphane Auvray-Nauroy et Selim Clayssen
Mettre en scène différentes représentations du corps pour interroger l’existence de l’identité sexuelle. Jouer des clichés, semer le doute sur les limites de la chair.
J’ai un corps ou je suis un corps? Jeter le trouble sur ce que serait un homme, ce que serait une femme, sur notre connaissance de notre sexualité : ai-je une connaissance intime de la singularité de ma sexualité ou suis-je conditionné dans mon désir par l’héritage familial, social, culturel…

CE SERAIT UN SAMEDI SOIR AU COMMENCEMENT DE JUIN
la Sibylle
d’après Le Schizo et les langues de Louis Wolfson – adaptation et mise en scène de Sylvie Reteuna – avec Michel Jurowicz – lumière et régie générale Jean-Claude Fonkenel – scénographie et costume Pierre-André Weitz
Ce serait un samedi soir au commencement de juin est le récit, tragique et drôle, d’une rencontre entre une prostituée et « le jeune homme malade mentalement », « le schizophrène », « le psychotique », ainsi que l’auteur du récit s’intitule lui-même.
L’écriture de Wolfson est une machine de guerre contre l’ordre établi, le pouvoir, qu’il soit politique, familial ou linguistique et nous permet, espérons-le, de questionner et d’affronter, avec une salutaire folie et souvent une jubilante ironie, la déraison d’une angoisse universelle.

C’EST UNE FILLE OU UN GARÇON ?
spectacle tout public à partir de 6 ans – mise en scène Françoise Roche – avec Valérie Thoumire et Frédérik Hufnagel
Nous avons posé aux enfants d’école primaire, centre de loisirs, colonie de vacances cette question:  » Qu’est ce qui est mieux d’être une fille ou un garçon? » :
Le texte est fait des réponses des enfants… Avec ce matériel, nous tentons la traversée des sexes, des genres, la mise en regard des paroles féminines et masculines; avec tous les cahots, hasards, catastrophes comiques, interrogations burlesques, que ces voyages dans le territoire de l’autre peuvent occasionner…

CABARET
Coordination Françoise Roche et Stéphane Auvray-Nauroy
Dans une forme ouverte et une structure variable, les artistes de On n’arrête pas le théâtre chantent, dansent et jouent.