2008

. ON PURGE BÉBÉ !
. LE CHIEN, LE CHAT, LE LAPIN ET L’OISEAU QUI VOULAIT ÊTRE CHARLAZNAVOUR
. LES POÈTES MENTENT MAL
. TOUJOURS LE MÊME FANTASME
. LE TREIZIÈME
. LE SAPERLEAU
. DU JE AU JEU
. CABARETS – CONCERTS

 

 

 

 

 

 

ON PURGE BÉBÉ !
estrarre
de Georges Feydeau mise en scène Stéphane Auvray-Nauroy assisté de Florent Dorin lumière Xavier hollebecq avec Aurélia Arto, Selim Clayssen, Johanna Cohen, Dianko Diaoune, Michèle Harfaut, Julien Kosellek, Eram Sobhani
Follavoine, porcelainier, reçoit Chouilloux, un représentant du ministère de l’armée, dans l’espoir de signer un gros contrat qui l’établirait fournisseur of ciel en pots de chambre de l’armée française. Son ls, Toto, est constipé et refuse de se purger… Ce vaudeville est en fait une farce violente et féroce où Feydeau invente un langage, une écriture au vitriol qui dé nit la folie sous couvert de bienséance et de convention bourgeoise et nous conduit en enfer en nous faisant tordre de rire.

 

LE CHIEN, LE CHAT, LE LAPIN ET L’OISEAU QUI VOULAIT ÊTRE CHARLAZNAVOUR
texte et mise en scène Laure Saupique musique Imbecil Autêntico scénographie Didier Garnaud lumières Alex Martinot accessoires Lilized machine à faire voler le Lapin Cédric Druel avec Eric Chantelauze, Laurent Paolini, Sébastien Siroux, Pascal Sangla et Sylvain Yon
C’est l’histoire de cette fameuse nuit où Philippe – le Chien pas méchant, Minou – le Chat qui voulait être le chef, Pinpin – le Lapin qui voulait voler avec ses oreilles, Saturnin – l’Oiseau qui voulait être Charlaznavour, et Gédéon – oiseau lui aussi, pour qui tout est musique, décident de faire la paix pour organiser ensemble la plus grande évasion d’animaux domestiques de tous les temps. Ou comment devenir un héros et s’évader d’une prison dont les murs n’existent pas.

 

LES POÈTES MENTENT MAL
mise en scène Sophie Loucachevsky assistée de Claire Méchin scénographie et costumes Pierre Garcia vidéo Fred Kœnig lumière Nathalie Perrier et Yves Caizergues co-production Les Amis de…, l’ESAD, avec le soutien de Théâtre Ouvert avec Guillaume Barbot, Marcus Borja, Renaud Boutin, Céline Champinot, Pierre-Antoine Chevalier, Thomas Favre, Benoît Felix-Lombard, Nicole Genovese, Maëva Husband, Roxane Kasperski, Adeline Kohl, Yannik Landrein, Claire Méchin et Adrienne Winling
Je suis reparti d’une première version d’une pièce déjà existante (que j’ai réécrite) parce qu’il me semblait intéressant que ce texte nourri de ce qui a pu constituer une génération (la mienne ou celle de Sophie Loucachevsky) soit pris en charge par des jeunes comédiens. Comme on passe le relais à quelqu’un d’autre, en l’occurrence à Sophie (avec qui nous avons déjà tout un par- cours) et à un groupe que je connais déjà assez bien, celui de ces jeunes comédiens de l’ESAD avec lequel nous avons déjà travaillé l’année dernière (sous forme d’un cabaret autour de mes textes et chansons). Enfin, (assez égoïstement), je compte beaucoup sur cet atelier-spectacle pour continuer moi-même à avancer encore sur l’écriture de la pièce dans cette confrontation avec le plateau. Pour résumer (très sommairement), c’est un texte autour de l’utopie, de ce qui ne peut plus se penser, de ce que des êtres peuvent continuer à espérer (malgré tout…)… C’est plein de références au roman policier, à Bertold Brecht, et à Platonov (l’écrivain, pas le person- nage de Tchekhov) E.D

 

TOUJOURS LE MÊME FANTASME
ex-cie gospel.fr
Venez voir le dernier spectacle de Frédéric Aspisi en France.“toujours le même fantasme“, jamais le même spectacle : une proposition aléatoire de Frédéric Aspisi ayant pour thème le viol et ses possibles comme moteur de l’écriture. (spectacle déconseillé aux enfants)

 

LE TREIZIÈME
compagnie Les Treizièmes
de Thibault Amorfini mise en scène Ludovic Lamaud avec Thibault Amorfini, Laurent Brechet, Pascal Nawojski
Comment la parole donnée à un ouvreur, un technicien et à un spectateur va faire d’eux les acteurs qu’ils ont toujours voulu être. Une traversée du monde du théâtre coté coulisses. Le spectateur est amené à voir l’invisible, à écouter le silence.

 

LE SAPERLEAU
de Gildas Bourdet mise en scène Ava hervier et Morgane Poucet avec Lucas Bonnifait, Astrid Defrance, Ava Hervier , Maxime Kerzanet
Ce devait être une belle histoire contée par le chien-narrateur, mais face aux envies des deux mangeuses d’hommes, le Saperleau risque l’implosion… « l’époque est défunémente calamiteuse».

 

DU JE AU JEU
Atelier des élèves de l’école des Teintureries de Lausanne dirigé par Stéphane Auvray-Nauroy
Spectacle ludique autour d’une petite réflexion sur le processus de création, ou comment l’intime devient publique.

 

CABARETS – CONCERTS
Ava hervier
Zaza Fournier et Stéphane Auvray-Nauroy